R & D  Consulting -  Solar Energy
Nous sommes une société Française passionnée par la situation globale du Liban et du Bénin tant au niveau de l'eau que de l'électricité et ne vous apprendrons rien à ce sujet qui ne ponctue chaque jour votre quotidien et qui
se rappelle à chaque heure de votre vie par les absences de distribution ou de coupures répétitives qui constituent un facteur aggravant de confort de vie.

Nous nous sommes donc mis en tête d'essayer de trouver en France des solutions applicables dans un contexte local plus favorables car le LIBAN bénéficie d'un ensoleillement maximum CAR SUR UNE ÉCHELLE DE 1000 à 3000 il reçoit un taux d'irradiation de 2700 sur 300 jours annuels alors que l'Europe compris le sud est à une moyenne de 1500 
Ce Pays béneficie donc d'un atout considérable et non exploité suf de très rares essais.
L'énergie solaire est donc particulièrement bien adaptée à l'implantation d'énergie renouvelable non polluante compte tenu des surfaces de toiture en terrasses, Nous proposons même dans le domaine agricole de solutions ne bloquant pas les surfaces de terrain réservées aux cultures et à l'élevage, répondant ainsi aux critères écologiques évoqués et exigés au sommet Européen des énergies renouvelables de Copenhague en Juillet 2012.

Lors de ce sommet, de nombreux pays dont le LIBAN représenté par Gebran BASSIL a jeté les bases d'un renouveau et du lancement des énergies renouvelables, il a engagé son Pays à réaliser les installations nécessaires pour obtenir d'ici 2020  à une production répondant aux critères énoncés précédemment dans une proportion de 12% de celle produite actuellement par EDL qui de toute évidence est bien en deçà des besoins réels du pays puisque la production actuelle ne couvre qu'environ 35% des besoins sans cesse en augmentation 

Des solutions d'urgence ont été prises en louant les services de barges chargées de générateurs censés compenser en partie les carences actuelles qui ne prennent pas en compte l'augmentation constante de la demande et la perte colossale occasionnée par l'utilisation débridée de générateurs électriques au Fuel particulièrement polluants et source d'un déficit qui se chiffre en Milliards de $ qui plombent dramatiquement les finances de l'état sans compter sur l'impact négatif du à la masse de pollution au CO2 et autres particules sources de pollution entrainant dans la région de Beyrouth environ 12 000 décès par an selon les experts médicaux.

Les engagements louables des ministres concernés ne suffiront pas à combler le retard pris par le Pays   dans cette période de déflation internationale qui pointe le bout de son nez, aussi les Libanais et Béninois conscients de cette situation  comprendront que leur prise de conscience peut sans aucun doute peser 
très lourd dans la balance pour décider si les institutions le permettent de reprendre eux même en main la modernisation des structures essentielles de leur pays et obtenir un changement profond de leur confort de vie.

Nous savons aujourd'hui produire de l'électricité propre et en quantité inépuisable fournie par le soleil, le développement des panneaux solaires à l'aide de panneaux photovoltaïques  que tout le monde maitrise depuis quelques années dans les pays où l'état s'est engagé aux côté de leurs populations avec des aides incitatives à la mise en oeuvre pour développer ces ressources inépuisables.

De son côté, au Liban, le parlement a beaucoup évolué en votant une loi dite LRE ( Loi sur les énergies renouvelables) qui prévoit la possibilité pour les investisseurs privés de produire l'énergie par leurs propres moyens et bientôt de pouvoir revendre les surplus produits à EDL  où autres concessionnaires, les banques elles mêmes ont pris la mesure du défi et offrent aujourd'hui des financements à taux réduit de 0à 1,5 % pour les installations individuelles et de 0,36 % pour les installations plus conséquentes sur dossier validé par le LCEC après expertise de faisabilité rendue par des experts agrées, l'intention est  louable mais les décrets d'application ne sont pas tous votés et les citoyens en sont réduits à négocier un accord au coup par coup avec les concessionnaires locaux après avoir installé leurs panneaux solaires.

Néanmoins, les derniers développement des négociations menées par Pierre Khoury avec les concessionnaires sont réellement sur le point d'aboutir et ce peut être juste avant la nouvelle édition 2016
du Forum International de l'énergie de Beyrouth fin septembre de cette année.

Nous déployons actuellement une grande activité de relations publiques et privées afin de faire avancer les choses à grand pas alors que l'intérêt de tous est actuellement concentré sur les problèmes de sécurité de la nation au regard des événements régionaux pour ne pas oblitérer les efforts et relancer l'économie.

Nous allons dans le volet PRODUITS développer les diverses solutions qui sont à explorer pour parvenir à motiver les populations à se prendre en main /Produits/Financement/installation/rentabilité etc....



Head Manager division solaire de la SAS BOIS IMPEX      


Assistant de création de site fourni par  Vistaprint